mardi, novembre 17, 2009

Le Blog de la Cellule est ouvert !

En secret, dans les bas fonds, certains Mj de Sens ont décidé d'entreprendre la rédaction commune d'un supplément dynamique disponible via un blog : Le Blog de la Cellule.

Qu'est ce que ce blog ?
-> Ce blog est un travail collectif équivalent à un supplément dynamique sur l'univers, les problématiques philosophiques et les questions éditoriales de Sens Hexalogie.

Que trouverez vous dans ce blog ?
-> Vous y trouverez des réflexions sur les problématiques philosophiques de Sens, des scénarios inédits, des descriptions, des critiques, des interviews de joueurs et de maîtres de jeu ayant pour objectif d'enrichir l'univers de ce jeu de rôle.

Qui rédige ce blog ?
-> Les rédacteurs sont choisis parmi les maîtres du jeu de Sens Hexalogie. Quiconque a déjà maîtrisé une partie de ce jeu de rôle peut nous écrire pour devenir membre.

Les podcast ?
-> En plus de tous ces articles nous essayerons, si l'expérience est concluante, de proposer régulièrement des podcast sur Sens et sur le JDR en général.

A bientôt sur le blog de la Cellule !

lundi, novembre 09, 2009

Silentdrift - joutes du téméraire

Les joutes du téméraire ont confirmé leur réputation de plus valeureuse convention de l'Est de la france ! Les organisateurs ont fait un excellent travail ! Bravo à eux à Armand, à Quentin, à David Gos et à tous leurs acolytes forts sympathiques !

Silentdrift, le forum du jeu de rôle indépendant y était presque au grand complet :

Christoph Boeckle. (allias Christoph sur Silentdrift)
Frédéric Sintes. (Allias Frédéric ou Démiruge)
Lionel Jeannerat. (Allias Lionel ou Nonène)Shamzam.
mais également Julien Gobin (KCO Quidam), et moi même ! Je n'ai pas de photo de Julien car je suis tombé malade juste quand il est arrivé. Une fine équipe qui a présenté dans la joie et la bonne humeur tous les jeux développés, finis ou en développement sur le forum Silentdrift.net. Ici nous sommes en conseil de guerre le vendredi soir après 6 heures de route pour venir jusqu'à Nancy ! Le courage ! La classe !
Le vendredi nous avons également préparé notre stand en prenant bien soin de mettre en valeur nos jeux Indies et anarchistes : Innomable ! Romance Erotique ! Démiurges ! Psychodrame ! Prosopopée ! Droles d'étoiles ! Zombie Cinéma ! et Sens Hexalogie !

Ici Psychodrame de Fréderic Sintes par exemple.
Tout au long de cette convention nous avons proposé des parties de démonstration allant de 15 à 30 minutes pour montrer les systèmes et les enjeux de nos jeux de rôle. Les visiteurs ont pour la plupart été conquis et les retours sont d'ores et déjà excellents ! Les participants à ces démos ont été extras et forts imaginatifs dans les réponses qu'ils apportaient à nos sollicitations.
Le Samedi après midi nous étions pour la plupart en conférence. Christoph Boeckle nous a présenté les théories du jeu de rôle développé sur la Forge et sur Silentdrift avec des super point de pouvoir ("power point" traduit par google) et des schémas explicatifs du Big Model ! Que se passe-t-il dans un jeu de rôle ? Quels sont les liens entre les règles et les joueurs ? Quelles dynamiques sont à l'oeuvre dans nos parties ? Voici les points qui inquiétaient Christoph avant sa conférence. Le voici en pleine méditation métaphysique. Alors on stress ?
Mais le stress n'a pas duré ! Après avec son micro de la mort il a su captiver son auditoire et suciter de nombreuses questions. Voici que le messie se promène parmi la foule, rendant la vue aux aveugles ! Voyez plutôt. Bientôt il fera pleuvoir sur Arrakis !
La conférence de Christoph a été suivie par celle d'Olivier Caïra. Celui ci nous a présenté les liens entre les différents types de jeux. Il nous a révélé le carrefour, la synthèse, que représentait le jeu de rôle (jeu de simulation) entre les fictions axiomatiques (jeux de logique) et les fictions mimétiques (théâtre, roman, etc.), en prenant soin d'expliquer toutes les démarches éditoriales de Pinkerton press !
Les étudiants étaient très concentrés.
Ensuite j'ai donné ma propre conférence sur les liens entre le jeu de rôle et la métaphysique juste avant de choper la grippe... et là c'est le black out ! Je me suis effondré par terre à côté d'un radiateur ! Ah ah ah =D Je crois bien que j'ai perdu conscience juste après avoir discuté avec TlonUqbar l'auteur de Cats !

J'ai passé un excellent moment malgré ma maladie ! Je n'ai pas assisté au Dimanche... J'ai dormi chez Shamzam comme une crotte.

Je garderai toujours un souvenir ému de cette rencontre Silentdriftienne !
A bientôt pour un prochain rapport de convention.

Nolife en difficulté !

Le nombre d'abonnement pour la chaine Nolife est insuffisant !

Putain ça me fait chier ! Je suis Colère !

Voici la situation de mon côté :
Je ne suis pas abonné et je ne compte pas le faire.

Pourquoi ?

premièrement mon salaire moyen est de 250 euros par mois ! Je vous rappelle que je suis prof à domicile et éditeur de jeu de rôle indépendant. Ca ne paye pas !

Autrement dit, j'essaie chaque jour de ne pas subir le sort de NOLIFE ! Je suis chaque jour au bord du gouffre ! Je suis moi aussi un Indie qui essaie de survivre dans ce monde de merde ou l'argent règne en maître absolu ! Je ne peux pas me permettre un abonnement la seule émission que je regarde c'est Chez Marcus (je n'ai pas le temps d'en regarder d'autres) ! Je n'ai pas les moyens de payer un abonnement !

POURTANT

Je soutiens à mort Nolife ! puisque eux et moi avons la même démarche eux pour jeu vidéo et moi pour le jeu de rôle ? Si je suis indépendant c'est pour, moi aussi, me passer de la PUB de pute qui vient pourrir toutes nos entreprises !

Qu'est ce que je peux faire pour Nolife ? Rien ! Rien !! Rien !!!
Merde ! Fuck ! Nous avons les meilleurs intentions du monde ! Nous voulons créer librement et nous nous retrouvons dans l'incapacité la plus totale de trouver des fonds pour réaliser ce qui logiquement à la plus de sens dans la vie : CREER ! DIFFUSER ! PARTAGER !

Pendant ce temps des banques viennent nous drainer les burnes pour nourrir leurs actionnaires et s'octroyer des bonus de ouf ! TF1 pète les score d'audimat en abêtissement chaque jour un peu plus la population francophone ! Sommes nous rationnels ?

Quel Monde de crapule !

Au secours !

lundi, octobre 12, 2009

Alea Jacta Est !


Une petit surprise qui rompt totalement avec l’ambiance du vilain Sens ! Pour fêter l’anniversaire d’Uderzo sur Silentdrift et sur le Blog de Sens par Toutatis !

Voici un petit jeu de rôle de ma création sur le thème des aventures d’Astérix et d’Obélix ! Ce jeu de rôle ne convient pas forcément aux gaulois et gauloise de moins de 18 ans !

Le système de ce jeu de rôle tend à amener les participants vers une démarche narrativiste. Le système amène les joueurs à créer une histoire, appelée ALBUM, à plusieurs. L’autorité y est partagée le MAESTRO LUDI n’a pas tous les pouvoirs.



Voici un rapport un rapport partie posté sur Silentdrift.
Voici le lien de téléchargement du jeu.
Et la fiche de personnage.

ALORS QUI EN A PAR TOUTATIS ?!

lundi, septembre 28, 2009

Convention - Tanière des rêveurs (Royan)


En opposition au Monde du Jeu, cette convention amicale, à taille humaine et conviviale m'a véritablement charmée. Nous y sommes allés avec Frédéric Sintes (Limbic System). J'ai eu l'occasion d'y faire deux parties qui se sont très bien déroulées afin de présenter les objectifs du jeu de rôle Sens.

J'ai eu également l'occasion de discuter avec l'auteur Daniel Dugourd ("Maléfices" nouvelle édition) un historien passionné dont je lirai bientôt l'article dans "jouer avec l'histoire". Nous sommes tous les deux fans du début du XXème ce qui a grandement simplifié la communication.

Merci à la tanière des rêveurs ! Cette convention valait vraiment le coup.

Convention - Monde du Jeu.

Oui. J'y étais. Cela dit plusieurs observations m'invitent à ne pas retenter l'expérience. Tout d'abord dans cette convention on passe inaperçu si l'on a pas dépenser 400 euros dans un stand au cœur de la tempête. Ajoutez à cela l'hôtel et le voyage, on obtient une convention très chère totalement inadaptée à l'auteur indépendant que je suis. Le rapport investissements/retours obtenus est donc très mauvais à mon échelle.

J'étais pour ma part sur le stand de la FFJDR et la surveillance et l'accueil des visiteurs ne m'ont pas permis de faire un tour constructif des autres stands. J'y étais pourtant venu dans l'idée de rencontrer des auteurs tel que Brand, Joe Dever, etc. Mais aussi des journalistes comme Vincent (de sci-fi universe), les pilotes du Grog ou encore les membres de JDR mag, Tric Trac et Ikosa... résultat je n'ai eu le temps de rencontrer personne. J'ai pu les voir, les croiser, les apercevoir rapidement rien de plus. Au final, au monde du jeu, il y a tout le monde mais on ne voit personne. La frustration est grande. Les seules personnes avec qui j'ai pu vraiment m'entretenir ce sont des gens que je connaissais déjà.

Les côtés positifs sont là. J'ai pu réaffirmer mon engagement auprès de la FFJDR, rediscuter un peu avec Olivier Caïra, Johan Scipion et les membres de la fédération ne sont plus des inconnus pour moi. Je remercie sincérement la FFJDR pour son accueil chaleureux et enthousiaste !

Côté Sens Renaissance. J'ai pu rencontrer Fabien Hildwein et me lier d'amitié avec ce roliste et ce créateur de jeu pas vraiment comme les autres (Monostatos). Voici une vidéo dans laquelle il me donne quelques retours sur Sens et son accessibilité.

video

Toujours côté Sens Renaissance, j'étais surpris de voir que les visiteurs connaissaient en grande majorité le projet. J'ai même vu des visiteurs expliquer à leurs potes ce qu'était le jeu. avant que je n'ais à le faire. Cela m'a fait très plaisir. Finalement Sens possède un public assez large. Je ne m'y attendais pas.

Côté ventes maintenant. J'ai vendu pas mal de livres : une vingtaine. Ce qui à mon échelle est un Justifierrecord de vente sur convention. Donc, côté commercial, cette convention est quand même franchement avantageuse.

La partie démo s'est très bien déroulée. Cependant elle m'a épuisé. Avec le bruit aux alentours, avec les conditions de jeu éprouvantes et les multiples interruptions faites par les visiteurs, ce n'était pas facile de mettre l'ambiance et pourtant les joueurs ont bien accroché.

Une convention mitigée donc.

mardi, septembre 08, 2009

Patience.

Sens Mort ne sortira pas en septembre. Sa publication est décalée au mois d'Octobre pour des raisons pratiques. Le texte est d'ores et déjà écrit. Cependant cette partie de l'Hexalogie sera plus longue que les précédentes. Les temps de relectures sont donc naturellement plus longs. Si nous voulons offrir, du premier coup, un travail impéccable, il nous faut lire et relire ce long texte sans ne laisser passer aucune faute ni de syntaxe ni d'orthographe.

Patience. ce mot vaut pour moi. Par le passé, je travaillais seul avec une seule relectrice et j'ai commis l'erreur de laisser filer de nombreuses fautes de syntaxe et de goût (par "goût" j'entends des fautes de game design uniquement, indépendantes du très bon travail de ma correctrice.) ! Pas question de me presser et de refaire les mêmes erreurs. Cette fois ci je prends mon temps et Sens Mort ne s'en portera que mieux.

samedi, août 29, 2009

Deux sites à découvrir.


- Le nouveau blog de Initzs. (L'illustrateur de Sens Hexalogie.)


- Le site de Rémi D un créateur de jeu de rôle qui fréquente notre bon forum de Silentdrift !

jeudi, juillet 02, 2009

Koyaanisqasti

Heureusement que le copier/coller existe ! "Koyaanisqatsi" ? Ce mot imprononçable ! Il s'agit pourtant d'un des meilleurs films contemplatifs des années 80. Nous sommes en 1983, bien avant le film "Home" de Yann Arthus-Bertrand, et déjà Godfrey Reggio tente la réalisation d'un film adoptant sur le monde une échelle inhumaine. A quoi ressemblent nos vies humaines à l'échelle des nuages, des volcans et de notre planète ? Toutes les fictions humaines parlent des êtres humains. Reggio va tenter une autre approche.

Il existe entre "Home" et "Koyaanisqatsi" des points communs : le fait qu'il s'agisse de belles images de notre planète, le fait qu'ils portent tous deux un regard grandiose sur la nature et sa relation à l'humanité. En revanche, le questionnement de "Koyaanisqatsi" n'est pas écologique, il est philosophique. Le film s'interroge sur la place de l'Homme sur Terre au sens existentiel du terme. A l'échelle des éléments naturels que sommes nous en réalité ? Un battement de cil ? un circuit imprimé gigantesque ? Ou une explosion de vie ?

Loin des pleurnicheries habituelles sur les méfaits de l'Homme dans son environnement, Koyaanistqatsi dresse le parallèle entre l'humain minuscule et son vaste monde. Si un combat a lieu, il n'est que la conséquence d'une symbiose gigantesque échappant aux fantômes du métro des grandes villes. Koyaanisqatsi nous dit que l'Humanité et la Nature ne sont pas désarcordées, bien au contraire. L'Homme, création naturelle, ressemble à la Nature. Les produits manufacturés, créations de l'Homme, ressemblent à la Nature.

Il faut ajouter à cette expérience métaphysique les fantastiques musiques circulaires de Philip Glass et le chef d'oeuvre est total ! Le rondo permanent résonne en accord avec le message du film. Ecoutez-le ! Regardez-le ! Notre Monde dépasse toutes nos fictions. La science-fiction c'est aujourd'hui.

lundi, juin 29, 2009

Un Appel !

Je transmets l'information :

Il y a quelques mois, une société privée du nom de "10Torsion", basée en savoie, a déposé à l'INPI, le terme "Murder Party". Tout récemment, elle a attaqué en justice une autre sociéte appelée "Carte Blanche" au motif d'avoir utilisé également le terme "Murder Party" dans ses prestations. La Sociéte 10 torsion réclame plusieurs dizaines de milliers d'euros pour dommages et intérets et vient d'attaquer en justice d'autres sociétés.

La FedeGn a décidé de s'engager dans ce combat jurique afin que le terme Murder Party soit reconnu comme faisant partie du patrimoine commun des jeux de simulations, que le terme puisse être utilisé par tous gratuitement et sans conditions, et enfin que la société 10torsion stoppe ses agressions juridiques envers les entreprises et associations du monde du GN.

Pour cela, nous vous invitons à signer la pétition en ligne (cf lien ci-dessous) et à diffuser cet e-mail auprés de tous les joueurs de votre connaissance (GN , jdr, plateaux, cartes, wargammes,...) et de tous vos partenaires ludiques (MJC, MPT, association d'éducation populaire,....).

http://www.fedegn.org/tiki-view_tracker.php?status=&find=&trackerId=7&offset=0&sort_mode=lastModif_desc

La Guilde de Bretagne
Fédération Bretonne des Jeux de Simulations

mercredi, juin 24, 2009

[Sens Renaissance] retour de lecture.

Ce rôliste de la convention de Nancy, "les joutes du téméraire", me livre ses retours après une première lecture de "Sens Renaissance". Il juge l'écriture du livre et la narration de Sens particulièrement "choquante". Un retour très intéressant.

Une critique négative : "Choquant".

video

Une critique positive : la présentation du Background.

video

Je remercie cet anonyme d'avoir lu le jeu et de s'être prêté au jeu de la caméra.

mercredi, juin 17, 2009

Yves Calvi.

Ceci est un homme que j'adore. Le fameux Yves Calvi l'animateur de "C dans l'air" ! J'ai pris la méchante habitude de critiquer la télévision française et là je dois reconnaitre que monsieur Calvi me pose un sérieux problème. Comment continuer à soutenir que la télévision est une somme d'émissions merdiques et sans intérêt tant que sa splendide émission "C dans l'air" existe ?


D'ailleurs en appuyant sur le bouton "5" de ma zapette je m'aperçois de toute mon injustice à l'égard de "France 5" et de "Arte". On y trouve également de très bonnes émissions "Théma" mais aussi un journal télévisé européen riche d'articles passionnants ! et "le dessous des cartes" ! Sauf que moi "C dans l'air" je la visionne depuis le site de France 5. Cela me permet de le faire à toute heure et quand mon cerveau est le plus disposé à bouffer de l'information. Chapeau France 5 ! Vous, vous savez diffuser gratuitement des émissions sur le net et répondre à vos internautes.

Pourquoi "C dans l'air" est une émission géniale ?

Tout d'abord car, surfant sur l'actualité brulante du quotidien, cette émission se risque à offrir chaque soir un débat riche de points de vue. Ce n'est pas facile de choisir et de travailler sur un thème tous les jours pour tous les soirs. Il faut reconnaitre le courage et la qualité du travail de cette équipe de journalistes.

Elle a également la chance de posséder un animateur excellent ! Le bon Yves Calvi comprend ces intervenants et n'enchaine pas les mouvements de tête mécaniques du journaliste de base. Le monsieur brise la langue de bois et surtout reformule de façon claire les propos de ses intervenants toujours très bien choisis. Cela implique une parfaite compréhension des dossiers, de l'actualité. Il a l'autorité pour calmer les frasques de ses invités ce qui est plutôt rare. Il a quelque chose... qui me fait dire que c'est un inspiré. Il a le regard doux et le ton sec ! Un paradoxe qui n'est pas sans rappeler un Lino Ventura ! (j'exagère un peu mais... il y de cela) Le regard doux pour ses intervenants qui ont eu la gentillesse de venir exposer leur honnêteté devant les télespectateurs et le ton sec pour trancher le débat quand il faut et permettre à la raison de s'imposer. Ce présentateur nous sort un peu de notre obscurantisme télévisuel ! Vive Calvi ! Calvi je t'aime ! Calvi tu es mon héros ! Etc. Etc.


Cette émission a toujours de bons invités parmi les habitués le bon vieux Atoine Sfeir, André Brahic ou encore Jacques Marseille ! Bref une bonne bande de savants et de connaisseurs prêt à tout pour voir la vérité triompher. Chacun écoute les autres parler et intervient de façon methodique. Tout ceci orchestré par un Yves Calvi (encore lui) donnant à chacun des questions et un temps de parole strictement équivalent.

Des questions SMS sont posées directement par les téléspectateurs aux intervenants : Ben c'est pas con comme principe. Le but est de faire un peu de flouze sur le dos des téléspectateurs j'imagine... mais de manière intelligente pour une fois ! Ainsi on peut mesurer les réactions des téléspectateurs et c'est toujours une expérience intéressante de voir réagir ses compatriotes. La rédaction choisie souvent des questions originales et intelligentes. Cela remonte le moral de voir que les français peuvent poser de telles questions ! J'imagine que le titre "C dans l'air" façon texto provient de cette idée du SMS ? Je ne sais pas.

Donc je termine "C dans l'air" C génial est C --> ici !

PS : Vous ne trouvez pas que Yves Calvi ressemble à Dewey le légendaire frère de Malcolm ?

dimanche, juin 07, 2009

Le travail reprend.

Les Bugs vont bientôt reprendre du service puisque l'écriture de Sens Mort progresse à grands pas. L'univers de Sens Mort devrait apporter des changements dans votre vision de l'univers de Sens Hexalogie.

"Sens Mort : Le Clair de Lune" se veut plus poétique et contemplatif que l'opus précédent. Avec en toile de fond une sorte de remake du Petit Prince de Saint Exupéry. Les cités sélénites et les personnages apporteront des problématiques plongeant les joueurs dans une interprétation de leur personnage de plus en plus intense. Sens Mort est une croisée des chemins dans l'histoire. Les personnages vont devoir faire des choix vis-à-vis de Cosmo and Rebirth, de Myphos, de Sollipsis, etc. Au final cet opus sera beaucoup moins linéaire même si certains événements capitaux provoqueront des retournements de situation au cours de la campagne.


Comme son nom l'indique Sens Mort est un jeu beaucoup plus sombre et moins héroïque que le précédent. Les personnages vont souffrir et s'enrichir. Sens Mort prend la tournure d'une véritable tragédie. On y apprendra notamment l'histoire de Céline Grey Costa allias "Finlongfinger".


Date de sortie prévue : Septembre 2009.

vendredi, mai 08, 2009

Sens : un article dans le Pays Malouin

Le pays Malouin est un journal de ma région distribué dans ma région ! Bref un produit bien d'chez moi ! Et c'est pour moi un honneur d'y figurer comme le défenseur 1/du JDR et 2/de la gratuité. C'est pas tous les jours du côté de Saint-Malo qu'un p'tit jeune défend de telles valeurs. Non mais des fois ! Alors je ne résiste pas à l'envie de poster cette image ici ! C'est le début de la gloire entre Dol de Bretagne et Saint-Malo !


Cliquez sur l'image ci-dessus pour l'agrandir et ainsi lire l'article. Au passage notez que le Super U de Cancale est ouvert ! Merci à la journaliste Marion Bouchalais d'avoir eu le courage de suivre mes raisonnements étranges pendant toute une après midi.

vendredi, mai 01, 2009

Une partie de Sens Renaissance.

Voilà c'est fait. Mon premier scénar de Sens en tant que joueur. C'est Flavie qui maîtrisait la partie. Il s'agissait d'un Sens Renaissance.

Pour anecdote Flavie n'avait jamais maîtrisé Sens et à sa table elle avait trois maître de jeu de Sens. Thom Pouss, Pierre et Moi.

Les personnages tout d'abord.

Thom Pouss était "Captain Cook" un cuistot commandant. A ses yeux toutes les créatures mutantes à l'extérieur et dans l'ombre-monde sont de nouvelles saveurs à découvrir. Parmi les faits : "J'aime faire rôtir au plasma les créatures que je rencontre."

Pierre était Pedro Moralès un indiana Jones mexicain. Parmi les faits : "Je n'aime pas les mystères !" "Je veux découvrir la vérité quelqu'en soit le prix"

Rom était Gus Pratchett un boxeur professionnel du pôle Sud, champion des Mi-lourds. Parmi les faits "Chaque jab est une revanche" "L'ombre-monde c'est les boules."

LES PRIVATE JOKES.

Le premier point qui était intéressant dans ce scénar c'était le fait que chaque joueur à la table ait joué à tous les scénars de Sens jusqu'à "Sens Cosmo" nous savions donc tout ce qui allait se passer dans la suite de l'histoire du jeu. Du coup on se lachait en private joke sur la suite de l'histoire.
Par exemple : "tu devrais pas t'attacher de trop à ce personnage" (parce qu'on sait qu'il va mourir dans deux scénars.) Ou encore : "Vous savez les gars... je pense que.... Sollipsis est.... un HOMME !" Ce qui ne manquait pas de faire rire tout le monde.

UNE SCENE D'IMMERSION NEGATIVE MEMORABLE.

Au cours de notre enquête au pôle Sud nous avons enquêté sur un type devenu fou après avoir rencontré un quadrilla. Notre enquête nous guide jusqu'à un bar ou nous devons rencontré un indic appelé "Taïbron". (Il s'agit de l'ancien personnage d'un joueur de ma table).
Le barman me demande "Qu'est-ce que je vous sert ?" et je lui réponds "Taïbron". La scène fait immanquablement pensé au sketch des Inconnus, Les Miséroïdes ! ou le barman demande "qu'est ce que je vous sert ?" et Bourdon, simulant Vandame, répond "Causette !"Du coup je me lâche et je dis "Causette !" avec la voix de Bourdon. J'éclate de rire. Flavie me fait perdre un point d'immersion. Les autres se retiennent de rire. Pierre rougit. Thom cache ses rires derrière son gros pull over... et je relance en faisant "La laaaa ! J'ai pas de temps à perdre Tenardier !" Les autres éclatent de rire. Flavie réplique en nous faisant tous perdre des points d'immersion. Mort de rire les autres me regardent et disent ! "Salop rom putain !" Franche rigolade et puis on reprend nos esprits. Et oui on peut pourrir ses copains dans Sens en les dissipant volontairement. Pour le fun !

LES PLUS BELLES DEPENSES DE POINTS D'IMMERSION.

Pierre est perdu dans un réseau de canalisation au pôle Sud. Il décide d'utiliser des points d'immersion pour s'en sortir. Il utilise le fait "Je suis fan de Naruto"... regardez :

video

Son sourire détendu... sa satisfaction personnel ! J'ai joué alors j'ai le droit de faire n'importe quoi pendant un moment ! Flavie en maître de jeu n'intervient plus. Elle laisse Pierre maître de sa description et de ses découvertes.

Nous avons joué une scène de combat très intéressante. Après s'être forcé à faire du rôle play intensif nous voici en mesure de dépenser nos points d'immersion pour faire du vilain sur un monstre mi-humain mi-métal.

Ce qui est intéressant dans la première partie de la vidéo c'est qu'une fois que Pierre a touché l'ennemi Flavie lui laisse entièrement la narration. Il décide des conséquences de l'action sur le monstre. Ici, il tire dans la langue et la fait tomber dans ses pieds pour le déséquilibrer. Pierre fait preuve d'imagination pour rendre la scène plus excitante. Son objectif reste "pourrir" le monstre mais sa liberté dans la description ajoute au caractère spectaculaire de l'action.

La deuxième partie de la vidéo montre que je n'ai pas l'habitude de jouer à mon propre jeu et que je fais au final un piètre joueur de Sens. Car au moment d'achever le monstre j'utilise au fait de cellulis et je décris bien mal le résultat. Le fait de Cellulis que j'utilise est : "Je suis fan d'Hajime no Ippo" une série Manga sur la boxe ou le coup spécial du héro est le "Dempsey Roll" une série de coups fulgurants qui fait le bruit d'un concorde au décollage ! Bref du n'importe quoi bien rigolo.

Mais au moment où Flavie me demande de décrire mon coup final sur le monstre je réponds bêtement "ben... 2 blessures mortelles dans sa gueule !" Oups ! c'est nul comme description ! Je me reprends alors... mais j'étais pas fier de moi. Tout est sur la vidéo :

video

MEME PENDANT LES PAUSES.

Dans Sens il faut faire des pauses régulières sinon on ne peut jamais se reposer de son Role Play. Mais Tom ne veut pas faire la pause comme tout le monde :

video

Au final pendant les scènes hors jeu on etait encore dedans. j'ai donc pu expérimenter en live l'effet immersif de mon jeu. Je me permets de dire que je ne suis pas déçu. J'étais bien dedans ! On avait des personnages assez comiques au final et on a réussi à se faire un peu peur au final... tout en faisant les rigolo on en menait pas large. Une bonne première expérience du jeu Sens pour moi. ^^

Le seul problème a été l'absence de réification (pas assez de réification à mon gout. Contrairement au scénar joué avec Fred à la convention). On est tous rodés à ce mécanisme pourtant ! Seul Pierre a utilisé la réification à l'atterrissage de l'appareil pour pousser Flavie à décrire le décor (et encore). A force de questions/réponses on voit que les joueurs dans cette scène imposent leur propre vision du décor. Ils sont créatifs. Ils ne sont pas passifs face aux descriptions du MJ.

video


IMMERSION.

Pour finir une belle scène d'immersion ou on joue la discrétion de nos personnages... pas du tout discrets... à l'extrême ! La vidéo :

video


lundi, avril 20, 2009

Photographies de Sens

François Martin allias "theffx" est un photographe amateur qui a tout d'un professionnel. Il s'est récemment lancé dans l'illustration de livre et dans la photographie pour acteurs et actrices afin d'ajouter quelques jolies photos à leurs "book".

Je me suis tout d'abord émerveillé devant la beauté de ses photographies. Sur son site on découvre des paysages de toute beauté. Mais n'allez pas croire que les paysages sont beaux en eux-mêmes, c'est le choix de l'artiste dans le cadrage et dans la position des flashs qui fait de chaque photographie une scène, un décor, une ambiance fantastique. Je l'ai vu de mes yeux prendre la photo d'un vulgaire champs pour le transformer en un décor digne de l'Arrakis de Frank Herbert !

Ce jeune homme bourré de talent était en recherche de modèles pour faire des tests originaux. Je lui ai parlé de "Sens", puisqu'il est un bon vieux fan de "Dune" et compte dans la famille d'une de mes correctrices, il a accepté de venir à la Grande Baronnie faire une photo de Romaric Briand. Vous savez ce commentateur tourmenté de "Sens Hexalogie".

Eh bien les voici ! lui et son livre, plus vrais que nature puisqu'ils ont été captés par le regard du maître photographe.



Pour visionner l'intégralité des photos en bien meilleure qualité c'est ICI !

En tous cas merci encore François ! Maintenant ce commentateur a une âme !

lundi, avril 13, 2009

Les Hommes à abattre !

Je ne résiste pas à l'envie de vous montrer la photographie floue de la première réunion entre participants du forum Silentdrift. De gauche à droite : Sens (Romaric Briand). Christoph. Frédéric (Démiurge).
Les anarchistes du JDR planifiaient déjà leur invasion planétaire.

lundi, mars 30, 2009

Avec Fred on a passé une nuit blanche à débattre de ce point.
Si vous faîtes appel à des relecteurs sur vos projets personnels.

Je vous conseille de bien distinguer :
- justifier vos choix.
- se justifier sur vos choix.

C'est une erreur que j'ai commise par la passé à de nombreux niveaux et cela me coûte certaines incohérences indélébiles dans mon discours et dans mon jeu. On paie très cher ce genre d'erreurs. C'est pour ça que je me permets d'ouvrir ce post un peu moralisateur ici.

Avec Fred on est tombé d'accord :
Chaque élément d'un système, d'un background... bref d'un jeu doit être justifié par l'ensemble et non par vous même.

Faire attention à cela amène un double effet positif :
- Le jeu est cohérent et n'a donc plus besoin de vos remarques pour exister. Les éléments du jeu seront moins soumis à interprétation "hmm qu'est ce qu'il a voulu dire par là ?..." Le jeu doit pouvoir se passer de vous.
- D'une façon générale si vous sentez que vous êtes en train de vous justifier c'est qu'il y a un souci dans votre démarche. C'est donc un très bon moyen de sentir les incohérences de votre propre jeu.

Il nous a fallu de nombreuses engueulades, pendant 2 ans, avec Fred pour comprendre que toutes nos querelles venaient de cette simple distinction que nous ne faisions pas (moi en particulier, mais Sens est un peu spécial sur ce point). Le but de ce message est de vous évitez cela.

dimanche, mars 22, 2009

Convention Eclipse 2009

La convention de Rennes est au top en matière de JDR et d'organisation. J'y ai passé un agréable moment en compagnie de Frédéric Sintes allias "Démiurge" et d'Olivier Caïra avec qui nous partagions le stand.

Le grand Grumph et les sympathissimes Johan Scipion et Vincent (TlönUqbar) m'ont également ravi par leur curiosité et leurs démarches créatives originales, intelligentes et terriblement efficaces. J'ai eu également la chance d'avoir de très bons joueurs à mes tables de "Sens Renaissance", des gens curieux interréssés et interressants. Les parties étaient délicieuses.

Quant aux organisateurs d'Eclipse je les félicite pour leur travail remarquable. Les gâteaux, le café, le service pendant les parties était excellent. Il n'y a aucun conseil à leur donner. La convention Eclipse a brillé une fois encore.

mardi, mars 10, 2009

Sens Hexalogie : Initiation (publié)

Sens Hexalogie est paru hier soir dans la nuit !
Ce Kit de démo prend le MJ et les joueurs par la main avant le grand saut vers l'inconnu.
Je laisse découvrir cette plaquette illustrée par Valéry Nettavongs !

lundi, mars 09, 2009

Du nouveau pour Sens Hexalogie

Devrait sortir dans les jours qui viennent un Kit de démo "Sens Hexalogie".
Dans ce kit vous trouverez :
- Les illustration de Valéry Nettavongs
- une présentation du background.
- une version simplifiée des règles.
- un scénario inédit.

J'espère que ce kit permettra de compléter les ouvrages parus à ce jour. Notamment sur la façon de mettre en place une partie. Le Kit sera plus clair sur les éléments concrets du jeu. Il sera donc plus accessible. Affaire à suivre dans les prochaines heures.

lundi, février 02, 2009

L'autre Blog de Romaric.

Je parle trop de jeux vidéo sur ce blog.
Il n'est pas fait pour ça.
J'ai donc créé un nouveau blog consacré à ma passion n°2.

RETROM

dimanche, janvier 25, 2009

World of Goo !


Quand jeu vidéo et poésie font bon ménage !

Voici probablement une des meilleures créations indépendantes de cette année.
Ce jeu vidéo de construction, de puzzle et d'énigme déborde de poésie dans tous les sens du terme.
La musique est somptueuse. L'histoire est géniale : absurde et pleine de bon sens (c'est pas tous les jours) ! On est au plus haut niveau du jeu vidéo d'énigme depuis Lemmings !
Je le conseille à tous les amateurs d'art, de beauté et de Loco Roco ! :)

Regardez ce trailer de toute beauté !
(j'en ai les larmes au yeux)

Le site officiel.

mardi, janvier 13, 2009

Bioshock : la tuerie...

Dans tous les sens du terme...

mercredi, janvier 07, 2009

Imagination en danger ? Ma solution la Gratuité.

A chaque fois que je regarde une émission de télévision je me dis que des millions de gens regardent la même chose que moi, au même moment. Autrement dit, des tas de gens pensent en même temps des choses approximativement identiques. Il en va de même pour les blockbusters au cinéma (tout le monde va les voir), pour le bestseller en littérature (que tout le monde va lire) et surtout pour la publicité (que tout le monde subit).

L’imagination c’est quoi ? C’est la capacité à mélanger les choses déjà perçues de façon à créer une chimère. C'est-à-dire une espèce de machin composé essentiellement d’un bout de truc, d’une face de bidule avec un soupçon de choses pêchées de ci delà. Il s’agit d’une combinaison d’objets perçus auparavant. C’est cela qu’on appelle l’inspiration. Quand on dit que l’on s’est inspiré de telle ou telle chose, on révèle que l’on a perçu une chose et qu’elle a une place dans notre nouvelle composition. En ce sens on pourrait dire, une fois encore, que « rien ne se perd rien ne se créer tout se transforme ». Pour créer un nouvel objet nous créons de nouvelles combinaisons d’objets.

La richesse de nos créations dépend donc de nos perceptions passées. Plus il m’a été donné de voir des choses différentes, plus j’ai de chance de composer un objet véritablement nouveau. Par exemple, lorsque la science découvre ou invente de nouveaux modèles, autrement dit, de nouveaux objets, les gens ont la possibilité de combiner, d’imaginer, de nouvelles choses. L’invention de la théorie des « gênes » a par exemple créé une nouvelle source d’inspiration pour de nombreuses fictions. On peut citer des jeux vidéo comme « Metal Gear », des séries comme « X-files », des films comme « bienvenue à Gattaca », etc. la liste est longue.

De là s’en suit une conclusion. Plus les objets autour de nous sont riches et nouveaux, plus notre imagination est fertile puisqu’elle peut produire très rapidement de nouvelles combinaisons.

Pourquoi aujourd’hui sommes nous toujours obligés de nous poser la question de l’originalité ? « Suis-je original ? Mon univers apporte-t-il quelque chose de nouveau ? » C’est parce que nous nous sommes laissés déterminés par un monde uniformisé et standardisé. Il arrive bien souvent que des œuvres similaires soient créées au même moment par des créateurs différents. Au cinéma, on assiste à une recrudescence des suites : Die Hard 4, Indiana Jones 4, un nouveau Rambo, Rocky, etc. Dans le jeu vidéo, cette tendance est marquée par la reprise systématique des anciennes licences. Les autres domaines culturels sont également touchés.

Le jeu de rôle n’échappe pas à la règle : un nouveau Chtulhu, un nouveau AD&D, un énième jeu inspiré des codes de Tolkien ou de Star Wars. Dans ces conditions notre imagination s’appauvrit.
Pourquoi sommes-nous dans une telle situation ?

Selon moi, c’est parce que l’inconnu fait peur. Nous nous réfugions dans les objets avec lesquels nous nous sommes familiarisés. Les publicitaires, ces véritables masquards fantasycides, nous accoutument à percevoir des logos toujours identiques et cela plusieurs fois par jours. Entre plusieurs produits lequel choisir ? L’expérience montre que plus la marque est ancrée dans notre quotidien plus le client est attiré. Ce simple constat explique la situation actuelle. Un homme est rassuré en présence d’un objet qu’il connait bien, à l’inverse il est soucieux lorsqu’il est entouré d’objets inconnus. « Rassurez-vous ! Abonnez-vous ! Devenez client ! » pourrait-être la maxime de notre société. La société « Blizzard entertainment » l’a très bien compris.

Tout le monde s’accorde à dire que la plus grande richesse de l’être humain est son imagination et pourtant tout le monde boit le même coca-cola.

Personnellement, j’ai choisi de complètement boycotter la télévision française. Je limite au maximum mes sorties au cinéma. Je condamne « World of Warcraft » et tous ces petits enfants. Je soutiens internet et le jeu de rôle indépendant contre cette uniformisation.

Le jeu de rôle est toujours plus riche qu’un film ou qu’un jeu vidéo. Celui-ci n’impose rien et surtout chacun interprète les bases de jeux de rôle, même classiques, comme il le souhaite. Aucun scénario même identique ne se déroule de la même manière. Les interprétations poussent les joueurs de jeux de rôle à être créatifs et donc très différents les uns des autres. Qu’en pensez-vous ?

Personnellement, c'est aussi pour cela que les gros succès en matière de JDR me laissent profondément froid. Les magasins sont submergés de commandes pour du "Warhammer" et du "D&D" et du "Cthulhu" et du "Vampire" et du vu, vu, vu, vu et revus et corrigés. Pour trouver de la nouveauté dans le commerce il faut se lever tôt ou alors commander sur internet. Notre vitrine est pauvre et périmée. Quel constat déprimant pour nous !

Si nous voulons créer un JDR "il faut faire une étude de marché" nous conseillait il n'y a pas si longtemps le premier numéro 1 de JDR mag. Ca m'a révolté de lire une bêtise pareille. Nous ne devons pas créer pour plaire à tout prix ou bien nous sombrerons dans la caricature commerciale actuelle des autres secteurs culturels. Notre but ne doit plus être d'être édités à des milliers exemplaires. Les bonnes idées trouvent toujours la force de se réaliser. Notre vision doit être un échange libre de toutes les ressources culturelles. Vous téléchargez tous pleins de choses gratuitement sur le net. Pourquoi ne pas considérer que toutes ces choses gratuites vous ont été données par un artiste, gratuitement, en échange de votre création à vous. Nous ne volons pas les ressources culturelle sur le net, contrairement à ce que veulent nous faire croire les publicités anti-pirate, nous les échangeons contre nos créations à nous ! La gratuité nous permettrait aussi de produire enfin librement sans être enchainé bêtement à la dictature commerciale.

Si une personne m'accuse de pirater des logiciels, des livres, des séries ou des films je lui montrerai ce que j'ai donné au net et donc ce que je suis en droit de recevoir de lui. Je lui parlerai des années consacrées à Sens Hexalogie, de ces longues heures à discuter avec vous pour améliorer un peu le monde dans lequel nous vivons.

La plus grande des censure est celle que nous nous imposons. Les raisons commerciales sont les pires, elles mènent à la disparition de la richesse des idées, à l'uniformisation. A terme c'est l'imagination elle même qui sera en danger.

Etat d'esprit.

Je suis donc resté un bon mois à contempler cet ovni, sans mot dire. Je n'aime pas l'état actuel de la création. Nous sommes mous. J'ai peiné à trouver ne serait-ce qu'un jeu vidéo motivant. Heureusement il y a eu l'éclaircie Marcus. C'est un type qui réussi à garder le sourire dans ce sombre âge de pénurie. Grâce à ses conseils avisés j'ai découvert Bioshock et Portal deux jeux qui m'ont un peu réveillé. Allez faire un tour au cinéma, sortez dans un magasin de jeu vidéo ou pire mettez le nez dans un magasin de jeu de rôle et réalisez la tristesse ambiante. Nos codes sont entierement déterminés et l'Inspiration est rare. Le masque et sa perfidie sont partout. Ils ont l'emprise sur nos productions. Nous ne produisons que pour plaire. Ecouter notre coeur ne suffit plus à produire du neuf car lui même a subi les codes de cette société malade.

La croissance ? laissez-moi rire nous nous atrophions un peu plus chaque jour. Nous subissons l'agression audiovisuelle des images que tout le monde perçoit. La richesse c'est la différence. Comment puis-je être différent si je fais ce que tout le monde fait si les informations sont partagées à tous. Nous avons tous fêtés ce prmeier de l'an et ces fêtes de Noël sans nous demander si nous le souhaitions vraiment. Nous devons multiplier nos expériences et ne jamais baisser les bras devant la coutume et l'habitude.

Après ce mois de sommeil létargique je reviens avec le désir d'en découdre avec le déterminisme quels que soient ses formes.

Ca va péter !